Mozambique : Après 15 jours à survivre dans la brousse, les journalistes chrétiens sont désormais à l’abri

0
218

« Là où nous étions réfugiés il y a quelques jours, il y avait beaucoup de corps en phase de décomposition. »

La province de Cabo Delgado, au Mozambique, est actuellement en proie à de violentes attaques terroristes. Suite à l’une d’entre elles, neuf journalistes chrétiens avaient trouvé refuge dans la brousse, avec leurs familles. Ils évoquaient alors une situation tragique, expliquant ne pas avoir de quoi manger, ou encore ne pas savoir comment rentrer chez eux après cette attaque.

Le Forum National des Radios Communautaires (FORCOM) vient d’annoncer par un communiqué qu’ils sont désormais à l’abri après avoir survécu quinze jours dans la brousse.

L’un des journalistes, Moïse José, explique :

« Les insurgés ont capturé de nombreuses femmes. Parmi elles, ma fille de 27 ans qui a heureusement réussi à s’enfuir dans les bois et nous rejoindre. Quand ils ont commencé à tirer, deux autres collègues et moi-même, nous préparions à aller à la radio, mais nous avons dû tout abandonner et courir avec notre famille dans les bois. Là où nous étions réfugiés il y a quelques jours, il y avait beaucoup de corps en phase de décomposition. »

Béatrice Jean, journaliste elle aussi, parle des enfants qui errent seuls dans la forêt.

« L’Église paroissiale du Sacré Cœur de Jésus est utilisée ces derniers jours comme base des insurgés. Ils ont quitté l’ancien endroit où ils étaient basés à cause de l’odeur des cadavres qui se trouvent de toute façon dans la rue. La situation est incontrôlable, il y a beaucoup d’enfants, seuls et perdus dans les bois. »

Le FORCOM a pu conduire les journalistes dans des zones sûres, mais explique que désormais, ce qui reste problématique est « le manque de nourriture ».

M.C.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here