Le Pape déplore le terrorisme qui frappe le Niger

0
224
A l’issue de l’audience générale de ce mercredi 24 mars, le Pape François est revenu sur la récente attaque de villages au Niger, dans laquelle 137 personnes ont été tuées.

«J’ai appris avec tristesse la nouvelle des récentes attaques terroristes au Niger, qui ont entraîné la mort de 137 personnes. Nous prions pour les victimes, pour leurs familles et pour toute la population, afin que la violence qu’ils ont subie ne leur fasse pas perdre la foi dans la voie de la démocratie, de la justice et de la paix», a déclaré le Saint-Père à l’issue de l’audience du mercredi 24 mars.

Ce dimanche, 137 personnes ont été tuées dans des attaques menées par des hommes armés dans la région de Tahoua, vers la frontière malienne. Des hommes armés sont arrivés à moto, «ils ont tiré sur tout ce qui bouge», ont détaillé des témoins à l’Agence France Presse, cela dans trois villages et dans des campements environnants. Ces attaques sont les plus meurtrières que le Niger a connu ces dernières années.

Une attaque la semaine précédente

Un mode opératoire qui rappelle une série d’attentats de la semaine précédente. Lundi 15 mars, à quelques centaines de kilomètres à l’ouest en longeant la frontière malienne dans la région de Tillabéri, des djihadistes présumés avaient alors attaqué le grand marché hebdomadaire de Banibangou tuant une soixantaine de personnes.

Cette région dite des trois frontières, aux confins du Niger, du Mali et du Burkina Faso est particulièrement dangereuse. Des groupes armés liés à Al-Qaïda ou à l’organisation de l’Etat islamique pullulent, depuis le début de l’année, des centaines de civils ont ainsi été tuées.  Un défi pour le nouveau président tout juste élu, les résultats ont été validés dimanche 21 mars, il s’agit de Mohammed Bazoum, dauphin du président sortant Mahamadou Issoufou, qui s’est engagé, comme son prédécesseur, à lutter contre l’insécurité.

Lors de la bénédiction Urbi et Orbi du 25 décembre, le Pape avait demandé au Seigneur de poser son regard sur l’Afrique, pour soulager les souffrances des populations «du Burkina Faso, du Mali et du Niger».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here