La persécution des chrétiens dans le monde étudiée par le Sénat

0
197

Pour la sixième année consécutive, Portes Ouvertes a été auditionnée par le Sénat pour échanger sur la question des chrétiens persécutés dans le monde. L’organisation vient de publier le compte rendu de cette audition.

Le 16 février dernier, Portes Ouvertes a été auditionné par le Sénat. L’ONG était invitée pour présenter son Index Mondial de Persécution des Chrétiens par le groupe de solidarité avec les Chrétiens d’Orient du Sénat, comme c’est le cas tous les ans depuis la création de ce groupe. Un temps d’échange qui a donné lieu à une véritable prise de conscience du côté des sénateurs sur la situation des chrétiens persécutés. L’ONG espère que cela aura un impact concret à l’avenir.

Dans le compte-rendu publié jeudi 4 mars par Portes Ouvertes, l’organisation indique que la « réunion de ce février se démarque des autres ».

Rencontre avec un prêtre sur place

C’est en effet la première fois que les sénateurs ont eu l’opportunité de rencontrer un contact de terrain de Portes Ouvertes lors d’une connexion en direct avec un prêtre d’Alep. Ils ont ainsi pu lui poser directement des questions, saluant au passage « l’engagement des chrétiens persécutés au Moyen-Orient, essentiel pour la paix et l’harmonie de leurs sociétés ».

L’organisation rapporte les paroles d’un des sénateurs, qui a affirmé que « la présence d’une communauté chrétienne dans un village assure le dialogue, le pont, la passerelle entre des communautés musulmanes différentes ».

Le nombre de sénateurs présents.

Portes Ouvertes révèle qu’ils étaient plus nombreux que jamais à assister à cette réunion. En effet, si habituellement le nombre de sénateurs présents oscille entre 15 et 20, ils étaient 30 à assister à cette audition du 16 février. « La jauge sanitaire du nombre de présents en salle a même été atteinte » rapporte l’organisation.

La persécution des chrétiens : un problème qui dépasse le Moyen-Orient

Le groupe de solidarité avec les Chrétiens d’Orient du Sénat, comme son nom l’indique, s’est toujours concentré sur le Moyen-Orient. Après toutes ces années, il semblerait que le message de Portes Ouvertes ait enfin été entendu puisque « le groupe reconnait aujourd’hui que la persécution des chrétiens est un problème qui dépasse le Moyen-Orient » et qu’il s’agit d’un « problème mondial ».

« Notre groupe de solidarité est très focalisé sur le Moyen-Orient. Je pense qu’on aurait intérêt aujourd’hui à ouvrir la focale. La géographie de la persécution est en train de changer. » a ainsi déclaré le président du groupe, Bruno Retailleau.

L’organisation se réjouit de ces évolutions et rapporte que certains sénateurs se disent prêts à « encourager le gouvernement à aider plus directement les chrétiens ». Portes Ouvertes travaillera ainsi tout au long de l’année aux côtés des membres du Sénat et espère voir des actions concrètes se manifester au travers de cette prise de conscience.

« Si une partie de l’aide humanitaire internationale française bénéficiait aux chrétiens persécutés, ce serait un premier pas. »

C.P

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here