Jean-Luc Mélenchon : « Je ne sais pas si Jésus était sur la croix. Je sais qui l’y a mis, parait-il, ce sont ses propres compatriotes. »

0
282

Pour le député Meyer Habib, en tenant ces propos, Jean-Luc Mélenchon recycle « le bon vieux poncif antisémite du peuple déicide ».

Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France Insoumise à l’Assemblée était l’invité mercredi de l’émission « Bourdin direct », diffusée sur BFMTV et RMC. Il a tenu des propos à l’égard de Jésus et de « ses compatriotes » qui, selon le député Meyer Habib, vice-président de la commission des Affaires Étrangères, sont le recyclage d’un « bon vieux poncif antisémite du peuple déicide ».

Au sujet des relations entre les manifestants et les forces de l’ordre, Apolline de Malherbe interroge Jean-Luc Mélenchon, lui demandant « mais est-ce que les forces de l’ordre doivent être comme Jésus sur la croix qui ne réplique pas ». Il répond alors :

« Écoutez, je ne sais pas si Jésus était sur la croix. Je sais qui l’y a mis, parait-il, ce sont ses propres compatriotes. Donc vous voyez qu’en matière de méchanceté mutuelle, l’imagination est là depuis quelques temps. »

Le député Meyer Habib répond à ces mots sur Twitter.

« Non @JLMelenchon ! Un peu d’histoire : Jésus-Christ fut condamné à la mort par crucifixion par le préfet romain Ponce Pilate, pas par ses compatriotes juifs (21’32) ! La tentation était peut-être trop forte de recycler le bon vieux poncif antisémite du peuple déicide @apollineWakeUp »

M.C.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here