Haïti: «On pensait à tout sauf cela», les haïtiens protestants entre consternation et sidération

0
67
Bois Neus, Haiti - February 9, 2014: Unidentified adults (women in the foreground) praying in a Christian church in Bois Neus, Hait on Sunday, Feb. 9, 2014.
Alors que l’arrestation du médecin haïtien Christian Emmanuel Sanon, le cerveau présumé de l’attaque, a été annoncée par la police haïtienne, la communauté chrétienne protestante se dit consternée. Elle appelle à la paix et au vivre ensemble.

Cinq jours après le meurtre du chef de l’État, l’enquête se poursuit. Dix huit membres du commando de vingt-huit personnes composé de vingt-six colombiens ont été arrêtés par les autorités haïtiennes. Les motivations restent floues. La police annonce l’arrestation d’un médecin haïtien dimanche soir. Il «poursuivait des objectif politiques», a déclaré le directeur de la police nationale haïtienne Léon Charles selon le journal La Croix. Il pourrait être l’un des «auteurs intellectuels» de l’assassinat du président Jovenel Moïse survenu dans la nuit du 7 juillet, précise RFI. Il pourrait aussi s’agir du recruteur des membres du commando qui se serait dirigé vers la résidence privée du président haïtien.

«C’était une grande tristesse», témoigne Rodrigue Valentin, président de la plateforme Haïti de la Fédération Protestante de France et coordinateur international de la Fédération Protestante d’Haïti. «On pensait à tout sauf à cela. La tristesse est partagée par mon encourage proche ainsi que par la Fédération protestante de France, la Fédération protestante d’Haïti ainsi que par tous ceux qui vivent dans le pays. Je suis touché et attristé par cette nouvelle», ajoute-t-il au lendemain de l’assassinat.
François Clavairoly, Président de la Fédération protestante de France, a adressé au pasteur Calixte Fleuridor, Président de la Fédération protestante d’Haïti, ses messages d’encouragement dans une lettre envoyée le 7 juillet: «Au lendemain de cet événement tragique, je voudrais vous assurer de notre amitié fraternelle. Nous pensons à votre pays et à vos Églises et sommes en communion avec vous dans la prière.» Il souhaite au pays de bientôt retrouver «la démocratie, la sécurité et la paix.»

Appel au renouvellement de la résilience haïtienne

Rodrigue Valentin rappelle qu’Haïti est marqué par un contexte d’instabilité généralisée. «Son mandat [celui du président Jovenel Moïse, ndlr] devait arriver à échéance en février 2022, et pour l’opposition, en février 2021. Et même avant cette échéance, quelques heures avant son assassinat, il venait de nommer un Premier ministre par communiqué: le Dr Ariel Henry.» Il est désormais chargé de constituer un gouvernement. Joseph Lambert, Président du Sénat, est nommé provisoirement Président d’Haïti mais il n’a toujours pas prêté serment.
«J’appelle les haïtiens au renouvellement de leur résilience, plaide Rodrigue Valentin. C’est un peuple fort qui lutte depuis toujours. Mon message, en tant que chrétien et pasteur, c’est de continuer à chercher Dieu, et à chercher le dialogue et le vivre ensemble. C’est important pour nous mais aussi pour tous ceux qui vient dans le pays et ailleurs. C’est la communion. En acceptant l’autre, il y a la tolérance et de l’amour.»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here