Covid-19: La Suisse est le premier pays d’Europe à autoriser le vaccin Pfizer délivré ces prochains jours

0
270
Coronavirus Covid-19 Protection and Vaccine. Doctor drawing up solution from vaccine bottle and filling syringe injection for patient vaccination in medical clinic, Coronavirus in background
C’est le premier pays d’Europe continentale à donner cette autorisation. Les premières vaccinations devraient intervenir dans quelques jours grâce à la livraison de près de 107’000 doses du vaccin de Pfizer/BioNTech.

Avant elle, quinze pays dont les États-Unis avaient déjà donné leur accord. 35% des suisses souhaiteraient rapidement se faire vacciner contre la Covid-19, selon un sondage publié ce dimanche par l’institut Marketagent.com Suisse.

Des vaccinations en ordre de marche

Swissmedic a accordé son feu vert samedi et les cantons romands s’activent aux préparatifs de leurs plans de vaccination envisagés d’ici début janvier. Des centres de vaccination et des équipes mobiles seront mises en place. Les cantons de Friboug et du Valais ont annoncé qu’ils lanceront leur campagne le 28 décembre, quand ceux de Genève, Vaud et Neuchâtel réenvisagent une nouvelle date qu’ils communiqueront ces prochains jours. Le Tessin a annoncé la période de début janvier. Les premières vaccinations devraient intervenir dans quelques jours grâce à la livraison de près de 107’000 doses du vaccin de Pfizer/BioNTech, 250’000 par mois dès janvier 2021.

Gratuit mais non obligatoire

Les premiers vaccins iront d’abord en direction des personnes vulnérables vaccinées, soit 2 millions de personnes, dont 1,6 millions d’aînés, les enfants et les jeunes de moins de 16 ans. Les études en cours ne permettent pas encore de confirmer la vaccination des femmes enceintes. Le porte-parole du Conseil fédéral a confirmé le 20 décembre que les sept ministres entendaient se faire vacciner, indique le site de la RTS. Le ministre de la santé Alain Berset a par ailleurs rappelé que le vaccin était gratuit mais qu’il n’était pas obligatoire.

Des incertitudes mais un climat de confiance

Interrogée par le journal le Temps dans un article publié le 20 décembre, Claire-Anne Siegrist, vaccinologue aux HUG fait montre de confiance face à l’arrivée de ce premier vaccin. La procédure engage l’adminstration de deux doses à trois semaines d’intervalle. «La protection commence deux semaines après la première dose déjà, de l’ordre de 50 à 70%», a-t-elle confié à la RTS. Swissmedic indique un taux supérieur à 90% de protection vaccinale à compter de sept jours après la seconde injection.

Après l’apparition d’une nouvelle variante plus contagieuse du coronavirus en Grande-Bretagne, l’Office fédéral de l’aviation civile a suspendu les liaisons aériennes entre la Suisse et la Grande-Bretagne ainsi qu’avec l’Afrique du Sud jusqu’à nouvel ordre, à compter du 20 décembre à minuit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here