Côte d’Ivoire: Le diocèse d’Abidjan maintient la délocalisation de l’Externat Saint Paul

0
108

Au cours d’un point de presse qu’il a animé jeudi 24 juin, le père Augustin Obrou, chargé de communication du diocèse d’Abidjan, a annoncé que la décision de délocaliser l’Externat Saint Paul est définitive.

Le chapitre est désormais clos pour le diocèse d’Abidjan qui maintient la délocalisation de l’externat Saint-Paul du Plateau. « À partir de cette année, il n’y aura ni inscription et réinscription à l’Externat Saint Paul du Plateau », a informé le père Augustin Obrou, chargé de communication et des relations extérieures du diocèse d’Abidjan, lors d’un point de presse jeudi 24 juin, à la cathédrale saint Paul du plateau.

Les conférences de presse, les sit-in, encore moins la vidéo produite par les parents d’élèves de l’externat saint Paul du Plateau pour faire entendre leur cause, n’auront pas suffi à faire reculer le diocèse d’Abidjan. La décision du cardinal Jean Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan de délocaliser cette prestigieuse école d’enseignement primaire située depuis 1956 dans la commune du plateau, le quartier d’Affaires d’Abidjan, n’est pas acceptée par les parents d’élèves. Lundi 10 mai, ils ont manifesté pour s’opposer à ce projet. « Nous, parents d’élèves de l’externat saint Paul du Plateau disons non à la fermeture et à la délocalisation de cette prestigieuse école qui a formé d’éminents cadres de ce pays », affichaient-ils sur une banderole qu’ils tenaient, ruban blanc au poignet.

« Face à cette situation et devant l’échec des négociations entamées avec les représentants de l’archevêché », ils ont demandé à l’archevêque de reconsidérer sa position et de leur accorder un moratoire d’a minima une année pour trouver une solution consensuelle pour tous. A lire: Polémique autour de la délocalisation de l’externat saint Paul

« Le Diocèse d’Abidjan ne reviendra plus sur sa décision »

Le chargé de communication qui invite les parents d’élèves « à souscrire aux propositions et solutions du diocèse dans un délai raisonnable » est formel : « En tout état de cause, le diocèse d’Abidjan ne reviendra plus sur sa décision ». Rappelant les mots du cardinal Kutwa lors de la pose de la première pierre du Cours secondaire catholique Marcel Callo, le père Obrou insiste : « l’intelligence ne saurait résider dans les murs d’une école mais dans la conscience professionnelle des enseignants, des élèves et de l’encadrement des parents ».

Ainsi, pour ceux qui souhaitent garder leurs enfants dans une école catholique dans le quartier d’Affaires, les responsables du diocèse réitèrent la proposition « de redéployer les élèves chez les sœurs Notre Dame du Plateau qui disposent de nombreuses salles de classe non utilisées à hauteur de 1 000 places alors que l’effectif total de l’Externat Saint Paul est de 700 élèves ». Dans le cas contraire, la priorité d’inscription sera donnée aux élèves de l’Externat saint Paul du Plateau dans les établissements catholiques de leur choix appartenant au diocèse d’Abidjan.

L’externat Saint Paul sera pour sa part ouvert progressivement sur son nouveau site à Faya-Génie 2000 (Abidjan) pour lequel l’Église diocésaine a obtenu le permis de construire le 15 juin, a fait savoir le prêtre. « Nous voulons ici saisir l’occasion pour féliciter et remercier les parents qui, ayant compris la vision de l’évêque, y ont adhéré ».

Projet « Notre père »

L’objectif de cette conférence de presse était d’informer que l’archevêché d’Abidjan a plusieurs projets pour son autonomisation dont la construction d’un complexe immobilier moderne comportant des bureaux, des commerces et un hôtel. Ce projet dénommé « Notre père » sera bâti dans le quartier d’Affaires, sur le site abritant l’Externat saint Paul, les bureaux regroupant certaines institutions nationale et diocésaine, le centre d’hébergement et le restaurant du centre d’accueil missionnaire (CAM) et toutes les boutiques.

Toutes ces infrastructures seront démolies, excepté le Sanctuaire Eucharistique Saint Paul du Plateau et de son presbytère. « Ce projet n’est pas une surprise pour les parents, ils ont été informés. »

Guy Aimé Eblotié

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here