Ouganda Transformation – Un ancien check dans l’est de l’Ouganda quitte l’islam en déclarant: «Jésus m’a dit que j’étais au mauvais endroit»

0
173
Un musulman de 27 ans du district de Kibuku, dans l’est de l’Ouganda, a renoncé à l’islam pour poursuivre une relation avec Jésus après qu’il ait rêvé à Christ.

Mbulakyaalo Badawuyi a dit qu’il avait rencontré Jésus dans un rêve qui avait conduit à sa conversion.

Cela s’est produit le 4 août 2019, quand il s’est endormi après les prières nocturnes avec des cheikhs et d’autres musulmans dans une mosquée.

«Je me suis endormi et j’ai fait un rêve qu’Isa [Jésus] m’a dit que j’étais au mauvais endroit, et que donc je devais aller chercher ses bergers qui m’enseigneront toutes ses saintes paroles, puis après avoir appris aller prêcher ces mots aux autres », a-t-il dit.

Badawuyi s’est entretenu avec Morning Star News, une société à but non lucratif aux États-Unis qui offre des reportages sur les chrétiens persécutés, disant pendant le rêve qu’il a entendu des gens crier « Alléluia! »

«Dans le rêve, j’ai également répété la même chose, ce qui m’a fait crier dans la mosquée« Alléluia! », A déclaré Badawuyi. «Les cheikhs et les autres musulmans qui m’ont entendu crier étaient très étonnés, et l’un d’eux est venu me demander pourquoi pourquoi criez-vous cet alléluia? Je lui ai répondu que j’avais vu Jésus. Alors qu’il appelait les autres à venir entendre, j’ai sauté et j’ai décollé, et comme c’était la nuit, ils ne pouvaient pas me prendre. »

Il est allé voir un pasteur qui a prié pour lui, et il a mis sa foi en Christ.

Morning Star News rapporte qu’environ 10 mois plus tard, les résidents musulmans du quartier ont battu Badawuyi avec des bâtons et ont brûlé sa maison pour avoir refusé de renoncer au Christ.

Mbulakyaalo Badawuyi a déclaré que l’attaque avait eu lieu le 25 mai 2020, lorsque des musulmans de la région qu’il connaissait ont frappé à sa porte vers 19 heures et qu’il a refusé d’ouvrir.

« Ils ont détruit ma maison, mais je me suis échappé par la porte arrière », a déclaré Badawuyi à Morning Star News. «Ils m’ont suivi et se sont emparés de moi et ont commencé à me battre. Les voisins sont venus quand j’ai crié à l’aide. »

Un voisin l’a emmené dans une clinique médicale à proximité, a-t-il dit. Alors qu’il était traité, a-t-il dit, les mêmes musulmans – identifiés comme Nabutono Saida, Kulemuzamiru, Kapesa Musitafa, Ganda Amisi et Mugooda Abudallah – sont rentrés chez lui et l’ont incendiée, a-t-il dit.

L’attaque dans l’est de l’Ouganda est le dernier des nombreux cas de persécution des chrétiens que ce site Web ait documentés.

La constitution ougandaise et d’autres lois garantissent la liberté religieuse, y compris le droit de propager sa foi et de se convertir d’une religion à l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici