Comprendre la dîme avec le pasteur Avraham Salani -Première partie

0
16

La dîme est un sujet bien délicat. Son existence, son application et son impact dans la vie du chrétien, sont autant de questions qui seront élucidées par un érudit de la parole de Dieu, le pasteur Avraham Salani de la Mission Évangélique Parole Transformatrice (MEPT).

Bonjour chers frères et sœurs. Je suis le pasteur Ahvram Salani, recevez mes salutations fraternelles au nom de Jésus Christ. Nous allons aborder un sujet qui fait couler beaucoup d’encre, un sujet qui suscite des débats houleux, des collisions de compréhensions et bien des fois des incompréhensions qui se dressent comme des murailles.

Je prie que Dieu par Jésus Christ, nous accorde la grâce et l’intelligence du Saint Esprit afin d’être éclairés en toute simplicité de cœur sur le thème de ce jour, à savoir « comprendre la dîme ».

Bien aimés, nous allons dérouler ce thème en le traitant en quatre points. A savoir :
• Qu’est-ce que la dîme ?
• La dîme dans le sacerdoce patriarcal
• La dîme dans le sacerdoce lévitique
• La dîme dans le sacerdoce christique ou de Jésus Christ

I-Définition de la dîme

Parlons maintenant de la définition de la dîme. Qui est notre premier point.
La dîme se définit ainsi : elle est le dixième de tout revenu ou butin consacré à Dieu. Etant consacrée à Dieu, elle revêt donc le caractère de sacré, de sanctifié, mise à part pour Dieu. Dans certaines versions bibliques, telle qu’Alliance Biblique Universelle dans la bible expliquée, elle utilise « Un dixième au lieu de dîme ».

Nous avons un autre exemple, celui de la bible d’étude version Semeur 2015 qui utilise « le dixième », surtout quand Abraham se retrouvait devant Melchisédech. Ce dernier à qui il devait remettre le dixième du butin qu’il avait eu après sa victoire sur les cinq rois.
Troisième élément de définition, la dîme, lorsqu’on se réfère aux saintes écritures, est une institution divine. Elle est établie, instituée par DIEU. En aucun cas, elle ne relève d’une source ou d’une compétence humaine.

Le quatrième élément est que la dîme est instituée par Dieu et consacrée à Dieu. Toutes dîmes sous différentes formes appartiennent à Dieu. Il en est le propriétaire.

Lisons Lévitiques 27v30-32, on voit ici que toute dîme appartient à l’Eternel. Il est vrai qu’on parle ici des revenus des produits de l’agriculture ou de l’élevage, mais la substance de ce verset est de retenir que toute dîme d’où qu’elle vienne, quelle que soit la forme appartient à l’Eternel. Ce qui veut dire qu’elle doit revenir à l’Eternel.

En parcourant la bible, relativement à la dîme, il est aisément compréhensible que la règle d’exécution de la dîme ne se fait pas en dehors du sacerdoce. Elle se fait sous la conduite du sacrificateur. Vous savez, là où il y a le sacré, là où il y a la consécration à l’Eternel, forcément le sacerdoce intervient. C’est pourquoi on peut voir par exemple dans Malachie3v10a que : « apportez à la maison du trésor toutes les dîmes… ». C-à-d. tout ce qui était collecté par les Lévites. Tout cela donc était apporté à la maison de l’Eternel.

La dîme est donc liée au sacerdoce, ce point est capital. Nous chercherons à savoir maintenant, ce que c’est le sacerdoce ?
Le sacerdoce se définit comme l’ensemble du service sacré et cultuel rendu à Dieu sous la direction du sacrificateur. Tandis que selon Hébreux 5v1 « en effet tout souverain sacrificateur pris du milieu des hommes est établit pour les hommes dans le service de Dieu, afin de présenter des offrandes et des sacrifices pour les péchés ». Dans cette définition, la substance à retenir, c’est que celui qui est dans le service sacré est choisi par Dieu pour un service sacré, pour des offrandes et pour des sacrifices pour les péchés.
En fait, le sacrificateur ici, a un rôle d’intercesseur auprès de Dieu pour celui qui arrive à lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici