DECLARATION DU CONSISTOIRE DES PROTESTANTS EVANGELIQUES DE COTE D’IVOIRE

0
41

Le Consistoire des Protestants Evangéliques de Côte d’Ivoire, réuni en sa session de la Haute Chambre du 23/08/2020, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ et de son Eglise, vient par cette note pour déclarer ce qui suit :
« A nos fidèles, nos concitoyens, nos gouvernants et à tous ceux qui vivent en Côte d’Ivoire, particulièrement à ceux qui, en rapport avec l’actualité du moment, ont perdu des êtres chers, des biens et qui sont dans une forme de souffrance et de détresse quelconque, que le Dieu de toute consolation vous console, vous fortifie et vous encourage ! 2 Corinthiens 1 :2-4

Conformément à notre mandat de sentinelle de Dieu, et comme nous avons eu à le faire par le passé chaque fois qu’une situation l’exigeait, le Consistoire intervenait pour apporter sa contribution.

La situation socio-politique actuelle nous interpelle sérieusement et les faits sont graves : le sang a été versé avec des cas de perte en vies humaines et des destructions de biens tant publics que privés dans plusieurs localités du pays.

On constate aussi un désaccord profond entre les différents acteurs politiques, mais aussi avec la société civile, ce qui trouble les populations à l’approche des élections et rappelle avec inquiétude et tristesse le contexte de la crise sociopolitique de 2010-2011.

On note également des accrochages fréquents entre les populations et les forces de l’ordre.
Au regard de tout ce qui précède, le Consistoire des Protestants Evangéliques invite tous les acteurs politiques et la société civile au calme en vue de préserver la paix, chère à tous.

LE CONSISTOIRE FAIT LES RECOMMANDATIONS SUIVANTES :
1. A la société civile : d’exprimer son opinion librement selon les lois et règles constitutionnelles en vigueur (Luc 6 :31) ;
2. Aux magistrats : d’accomplir de façon impartiale leur mission de protecteurs des droits civils et politiques (2Chroniques 19:6-7) ;
3. Aux représentations des pays amis en Côte d’ivoire : de veiller à rapprocher les acteurs afin de trouver des solutions d’entente et de préservation de la paix sociale (Matthieu 5:9) ;
4. Aux acteurs politiques : de privilégier le dialogue et d’éviter d’instrumentaliser la population (Matthieu 18:15-17);
5. Aux forces de l’ordre : d’encadrer pacifiquement les populations dans l’exercice de leurs droits et libertés publiques (Proverbes 21:3);
6. A tous les habitants de la Côte d’Ivoire : d’éviter de se laisser instrumentaliser ou de poser des actes de nature à provoquer toute dégradation du climat social (Romains 14:19) ;
7. Au Président de la République : en sa qualité de garant de la cohésion et de la paix sociale, avec toute la sagesse que requiert la situation, de veiller à la préservation des acquis, de même qu’à l’intégrité physique de toutes les personnes et des biens, et de prendre les mesures de nature à ramener la sérénité dans les esprits (1Rois 10 : 9) ;
8. A l’Eglise : d’intercéder pour le pays (Jérémie 29:7).
A cet effet, le Consistoire convoque le Peuple de Dieu aux actions suivantes à observer sur l’ensemble du territoire national :
 Un moment de jeûne et prières de (03) trois jours dans toutes les églises locales, les mardi 1er, mercredi 02 et jeudi 03 septembre 2020, de 06 heures à 18 heures ;
 Une veillée de prière sur toute l’étendue du territoire dans toutes les églises locales, le vendredi 4 septembre 2020, de 22 heures à 05 heures du matin qui clôture le moment de jeûne.

Que toute la sainteté et la Toute-puissance du Dieu de paix se répande sur toute la Côte d’Ivoire (Romains 15:33).
Amen !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici