Venezuela: l’Église récolte des médicaments pour « sauver des vies »

0
24
“Médicaments pour sauver des vies”: c’est la campagne lancée par la conférence épiscopale et la Caritas au Venezuela en ce temps de Carême. L’objectif est d’assurer aux malades les plus pauvres les soins de base alors que les pénuries de médicaments sont monnaie courante dans le pays depuis des années.

Cela fait une quarantaine d’années que la conférence épiscopale propose aux fidèles des actions concrètes de charité envers les démunis durant le Carême; en 2021, elle propose, de concert avec la Caritas, de récolter des médicaments et, ce faisant, souligne l’importance de promouvoir un «accès universel aux soins» de manière à «protéger la vie de tous les Vénézuéliens».

Cette question est prégnante depuis des années dans le pays, et cela bien avant l’émergence du nouveau coronavirus. La crise économique et sociale qui l’asphyxie depuis 2015 a plongé une grande partie de la population dans une extrême pauvreté et porté un coup fatal aux infrastructures déjà fragiles, comme le secteur hospitalier, désormais en totale déliquescence. En plus des pénuries alimentaires, celles touchant aux médicaments frappent de plein fouet les nombreuses personnes souffrant de maladies chroniques, dont l’état de santé se dégrade faute de soins adéquats. Cette situation, en soi problématique, n’a fait qu’empirer avec la crise sanitaire liée au Covid-19.

Avec cette campagne, la conférence épiscopale et la Caritas espèrent renforcer les réserves des banques de médicaments des paroisses, communautés et centres diocésains, et ainsi permettre aux plus démunis d’avoir une chance de se soigner dignement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here