Un pasteur itinérant célèbre Pâques dans les rues de Londres vides

0
158

En plein confinement, le révérend Patrick Allerton donne ses messes en version abrégée dans un quartier différent chaque jour, ici à Notting Hill le 12 avril 2020

AFP – TOLGA AKMEN

« Si les gens ne peuvent pas venir à l’Église, alors l’Église viendra à eux »: le révérend Patrick Allerton arpente les rues de Londres avec ses prières et ses chants, délivrant un office itinérant aux chrétiens confinés en raison du coronavirus.

En ce dimanche de Pâques, il garé sa bicyclette au milieu des petites maisons colorées de Portobello road, dans le célèbre quartier londonien de Notting Hill, pas très loin de son église habituelle, fermée depuis que le confinement a été ordonné le 23 mars par le gouvernement britannique.

Chaque jour, ce pasteur de 41 ans choisit un quartier différent de la capitale britannique pour donner une messe en version abrégée, tout en respectant les consignes sanitaires.

Le révérend Patrick Allerton sur sa bicyclette dans le quartier de Notting Hill, le 12 avril 2020  (AFP - Tolga Akmen)Le révérend Patrick Allerton sur sa bicyclette dans le quartier de Notting Hill, le 12 avril 2020 (AFP – Tolga Akmen) »J’espère qu’en ce jour de Pâques, vous m’accorderez cinq minutes de votre temps pour vous apporter un peu de joie ! », commence-t-il dans son micro, alimenté par une batterie portable cachée à l’avant de son vélo.

Aussitôt des têtes curieuses pointent aux fenêtres. Joggeurs et promeneurs s’arrêtent pour écouter cet intriguant pasteur, dont le col romain tranche avec les baskets colorées.

Aidé par son enceinte portative, il entame dans la rue « Amazing Grace », un des chants religieux les plus populaire du répertoire anglophone.

– ‘L’espoir’ –

« On joue l’hymne, puis on entame un temps de prière silencieuse ou de réflexion pour les malades et le personnel du NHS (le service public de santé britannique) », explique à l’AFP celui qui n’est devenu chrétien qu’à 18 ans. « Et on finit par un Notre-Père. C’est beaucoup plus court qu’un service normal ! »

Des passants s'arrêtent pour écouter la messe à l'air libre du révérend Patrick Allerton, le 12 avril 2020 à Notting Hill, en plein confinement lié au coronavirus (AFP - Tolga Akmen)Des passants s’arrêtent pour écouter la messe à l’air libre du révérend Patrick Allerton, le 12 avril 2020 à Notting Hill, en plein confinement lié au coronavirus (AFP – Tolga Akmen)En cette période de pandémie mondiale, le but est « d’apporter la chose dont nous avons le plus besoin: l’espoir », estime le révérend originaire du Hampshire (sud de l’Angleterre), afin de « vaincre la peur ».

Celui qui a été ordonné pasteur il y a tout juste dix ans essaye de « réunir la communauté » autour d' »une activité commune positive »: le chant. « Car chanter, ça apporte de la joie ! »

Aux fenêtres ou dans la rue, les habitants saluent d’ailleurs sa performance d’applaudissements soutenus. « A chaque fois, je me prépare à la possibilité que les gens me lancent des tomates pourries », plaisante le pasteur, qui reçoit pourtant à chaque fois un accueil « remarquablement chaleureux ». « Je suis juste heureux d’avoir un petit rôle à jouer, de donner de l’espoir aux gens en ces temps difficiles », juge-t-il.

Beaucoup d’autres membres de l’église anglicane britannique ont mis en place des initiatives pour rester proches de leurs fidèles tout au long du confinement, des messes diffusées en direct sur Youtube à celles données dans les cours d’églises.

L’archevêque de Canterbury Justin Welby, chef spirituel des anglicans, s’est lui aussi prêté au jeu, célébrant dimanche la messe de Pâques avec des milliers de fidèles… grâce une vidéo enregistrée depuis sa cuisine !

Son sermon a été rediffusé sur 39 stations locales de la BBC et mis sur internet, constituant ainsi le premier service virtuel organisé par l’Église d’Angleterre à l’échelle nationale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here