Trêve « fragile » entre Israël et la Palestine : Un chrétien sur place nous invite à prier pour la résolution du conflit

0
244

Un cessez-le-feu entre l’État hébreu et le Hamas dans la bande de Gaza a débuté à deux heures du matin ce vendredi pour mettre fin à onze jours de combats meurtriers. Alors que cette trêve est jugée « fragile », Bader Mansour de l’Association des églises baptistes d’Israël, invite les chrétiens à prier.

Après onze jours de combats, Israël et le Hamas, mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, ont annoncé jeudi soir avoir approuvé un cessez-le-feu négocié avec des médiateurs égyptiens. D’après The Times of Israel, il s’agit d’une « trêve fragile ».

The Times of Israel rapporte que le bureau du Premier ministre israélien a déclaré avoir « accepté à l’unanimité la recommandation de tous les responsables de la sécurité, du chef d’état-major de Tsahal, du chef du Shin Bet, du chef du Mossad et du chef du Conseil national de sécurité, d’accepter l’initiative égyptienne pour un cessez-le-feu bilatéral sans aucune condition ». Cette déclaration précise néanmoins que c’est « la réalité sur le terrain qui déterminera l’avenir de l’opération ».

Oussama Hamdan, haut responsable du Hamas, a déclaré à la chaîne d’information libanaise Al-Mayadeen que le cessez-le-feu entrerait en vigueur à 2 heures du matin. Il a également affirmé que le Hamas « avait reçu des assurances concernant la politique israélienne envers Sheikh Jarrah et le mont du Temple à Jérusalem-Est ». Des affirmations démenties par le ministre de la défense israélienne, Benny Gantz.

Comment prier pour ce conflit ?

Malgré le cessez-le-feu, ces derniers jours ont durablement fragilisé la « coexistence qui a été construite avec beaucoup de travail acharné » et d’après Bader Mansour, chrétien d’Israël, « il faudra des années pour reconstruire ce qui a été détruit ».

« Outre la perte de vies et de biens, nous sommes surtout préoccupés par la propagation de la haine » affirme le chrétien qui estime que cette situation est « extrêmement alarmante » avant de citer le Psaume 11 verset 13 :

« Quand les fondements sont renversés, Le juste, que ferait-il ? »

Dans ce contexte, le chrétien qui fait parti de l’Association des églises baptistes d’Israël a transmis à Christianity Today six sujets spécifiques de prière pour l’église et les personnes touchées par ce combat entre Israël et la Palestine.

« Nous pleurons avec ceux qui pleurent et nous compatissons avec tous ceux qui souffrent. Nous avons appelé nos églises pour un jeûne et prière de 3 jours pour notre pays. »

« Nous continuons à prier en vous appelant à vous tenir avec nous dans la prière. » écrit Bader Mansour avant de lister ses six demandes de prière :

  1. Priez pour la paix à Jérusalem, y compris tous ses habitants et toutes les régions environnantes – pour les Israéliens et les Palestiniens.
  2. Priez pour les dirigeants et tous ceux qui détiennent l’autorité afin qu’ils puissent imposer la paix afin que nous puissions vivre une vie paisible et tranquille en toute piété et sainteté.
  3. Priez pour la guérison des relations entre juifs et arabes, en particulier pour nos jeunes qui sont exposés pour la première fois à ce type de haine.
  4. Priez pour la protection de nos églises, de nos communautés et de nos familles. Certaines églises ont dû annuler leurs services ou les mettre en ligne par peur. Priez spécialement pour Haïfa, Acre, Lod, Ramle, Jaffa, Cana de Galilée, Turaan.
  5. Priez pour que nous nous souvenions de tourner nos yeux vers Dieu, notre refuge et notre force, et vers Jésus, le prince de la paix.
  6. Priez pour que nous vivions notre foi en aimant nos voisins comme nous-mêmes et ayons la foi pour continuer à être une voix prophétique au milieu du chaos et de la lumière au milieu des ténèbres.
Camille Westphal Perrier

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here