Royaume-Uni : La fermeture des lieux de culte est un précédent dangereux pour Theresa May

0
44
L’ancienne Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a mis en garde le gouvernement contre les conséquences pour la liberté religieuse d’une interdiction des lieux de culte lors du deuxième confinement national en Angleterre.

L’ancienne Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a mis en garde le gouvernement contre les conséquences pour la liberté religieuse d’une interdiction des lieux de culte lors du deuxième confinement national en Angleterre.

«Je crains qu’aujourd’hui, le gouvernement, rendant illégale la conduite d’un acte de culte public pour les meilleures intentions, crée un précédent qui pourrait être utilisé à mauvais escient pour un gouvernement à l’avenir avec les pires intentions, et cela a des conséquences inattendues», a déclaré la députée conservatrice à la Chambre des communes, le 5 novembre.

Au moins jusqu’au 2 décembre, les Eglises et l’ensemble des lieux de culte ont été contraints de fermer leurs portes. Cela concerne la quasi intégralité des motifs, y compris la prière privée, les funérailles et les services de radiodiffusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici