Polémique Le Vatican nie que le pape François ait soutenu le mariage gay

0
93
Après le bruit provoqué par la sortie du documentaire «Francesco», du cinéaste américain Evgeny Afineevsky, la Secrétairerie d’État du Vatican a demandé aux représentants des pontifes de partager avec les évêques du monde des éclaircissements sur ce qui a été interprété comme un soutien au pape François à une union civile homosexuelle .

Le secrétaire d’État du Vatican a déclaré dimanche (1er) que les paroles du chef de l’Église catholique avaient été mal interprétées et même falsifiées, tirées de deux questions distinctes et reproduites dans le documentaire comme s’il s’agissait d’une seule réponse.

Dans le texte, le Vatican déclare que le pape François a d’abord répondu à une question de nature pastorale, qui concernait l’accueil des membres de la famille à orientation homosexuelle, arguant qu’ils ne devaient pas être discriminés. Il aurait dit que: «les homosexuels ont le droit de faire partie d’une famille; ce sont des enfants de Dieu , ils ont droit à une famille. Vous ne pouvez pas vous éloigner de votre famille ou rendre votre vie impossible pour cela ».

Quant à la partie qui soutiendrait le soutien du pontife à l’union civile homosexuelle, la question concernait la loi argentine d’il y a 10 ans sur les «mariages homosexuels», dans laquelle lui, qui était alors archevêque de Buenos Aires, c’était contre l’approbation de la loi.

Le pape François aurait donné la réponse suivante à ce sujet, qui aurait été sortie de son contexte par le cinéaste: « il est incongru de parler de mariage homosexuel » et a ajouté que ces personnes devraient cependant avoir une couverture légale.

«Ce que nous devons faire, c’est une loi sur la coexistence civile; [ils] ont le droit d’être couverts légalement. J’ai défendu cela », aurait déclaré le pontife.

Pour souligner que le discours du dirigeant catholique faisait référence à la question du droit de l’État, le Vatican déclare qu ‘«il est donc évident que [le pape] s’est référé à certaines dispositions de l’État, certainement pas à la doctrine de l’Église – maintes fois réaffirmée au cours des années.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here