Nigéria Une fillette de 3 ans tuée à la machette dans une attaque contre un village chrétien au Nigeria

0
85

La persécution contre les chrétiens continue son avancée au Nigeria. Dernièrement, c’est une fillette de 3 ans et neuf autres personnes qui sont mortes dans le nord-ouest de l’État de Kaduna, au Nigéria , dans une attaque terroriste matinale contre un village chrétien, perpétrée par des bergers d’origine peule. Les actions du groupe ont été d’une telle violence qu’elles sont comparées au groupe terroriste Boko Haram.

La fillette de 3 ans, identifiée comme Elizabeth Samaila, a subi plusieurs coups de machette à la tête. Elle est décédée dans un hôpital jeudi dernier, le lendemain de l’attaque contre la communauté de Tudun Agwalla dans la zone du gouvernement local de Kajuru, a rapporté Christian Solidarity Worldwide, basé au Royaume-Uni.

Jeudi dernier également, des familles de neuf autres personnes tuées après avoir été mutilées à la machette ont été enterrées dans une fosse commune. Six des neuf personnes ont été identifiées comme Richard Yusuf, Kefas Yusuf, Fidelis Wada, Kachia, Genesis Soy et Rahab Soy.

Rita Friday, huit ans, qui a également été blessée à la tête, faisait partie d’un nombre inconnu de résidents chrétiens blessés dans l’attaque, a déclaré CSW, ajoutant que sept personnes étaient toujours portées disparues.

« Ce qui est particulièrement inacceptable, c’est que sa mort est la plus récente à se produire dans une série d’attaques qui restent inébranlables », a déclaré Mervyn Thomas, directrice exécutive de la CSW. « Le sud de Kaduna est constamment transformé en camps d’extermination, en raison d’un grave échec de gouvernance ou de l’indifférence et de l’acquiescement officiels. »

Les Peuls attaquent régulièrement et brutalement les communautés agricoles à prédominance chrétienne de la ceinture médiane du Nigéria. Alors que certains pensent que ces éleveurs nomades lancent des attaques en cherchant des pâturages, les radicaux attaquent les villages chrétiens de la même manière que le groupe terroriste Boko Haram qui terrorise les régions du nord du pays.

Dans un rapport spécial, intitulé « Nigeria: un camp d’extermination pour les chrétiens sans défense », publié plus tôt cette année, l’organisation non gouvernementale International Society for Civil Liberties and the Rule of Law (Intersociety), basée à Anambra, a estimé qu’environ 11500 chrétiens ont été tués au Nigéria depuis 2015 par des groupes tels que les Peuls, Boko Haram et les bandits de la route.

Une estimation récente d’Intersociety suggère que plus de 620 chrétiens ont été tués au Nigeria jusqu’à présent en 2020.

Nous devons prier pour nos frères qui vivent de telles persécutions et aussi pour leurs bourreaux, car c’est en cela que l’on saura que nous sommes enfants de Dieu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici