Mort de George Floyd et émeutes : Les réponses des leaders chrétiens

0
73

Les leaders chrétiens réagissent à la mort de George Floyd.

La mort de George Floyd bouleverse l’Amérique et la communauté internationale. En quelques minutes, « Big Floyd » a été arrêté pour un billet de 20$ soupçonné d’être frauduleux, et est mort sur la voie publique. Les mots « I can’t breathe », je ne peux pas respirer, font partie de ces dernières paroles et sont repris tel un slogan par une population en colère.

Après Minneapolis, de violentes émeutes se répandent dans tout le pays, et ce jusqu’à la Maison Blanche. Dans ce contexte, plusieurs leaders chrétiens ont pris la parole.

C’est le cas de Franklin Graham, fils de l’évangéliste Billy Graham, qui appelait samedi à la prière.

« En tant que chrétiens, la plus grande arme et la défense la plus puissante que nous ayons est la prière Notre pays a un besoin critique de prière. Demain c’est dimanche, et je demande aux églises de passer un moment spécial d’intercession pour notre nation dans leurs cultes de dimanche matin, que ce soit en personne ou en ligne. Allez-vous prier, et partagerez-vous ceci avec votre pasteur ? Nous devons prier pour la paix, car ‘car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu’ (Jacques 1:20). Priez pour la PERSPECTIVE, car ‘la sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie’ (Jacques 3:17). Priez pour la PATIENCE, à cause de la ‘bonté, la patience et la longanimité,’ de Dieu envers nous tous (Romains 2:4). Et priez pour un épanchement de sa sagesse et de sa direction pour nos dirigeants et fonctionnaires qui font face à cette crise. Demandez à Dieu de changer les cœurs et de guérir cette fracture dans notre nation. »

Pour Erich Rutten de la paroisse St. Peter Claver de St. Paul, « notre foi nous appelle bien au-delà du racisme ».

« Je suis attristé. Je suis écœuré. Je suis en colère. Et je suis fatigué. Je suis fatigué que de telles choses se produisent encore et encore. Combien de temps, Seigneur, devons-nous endurer de telles choses ? […] Notre foi nous appelle bien au-delà du racisme, dans une unité radicale, dans le Royaume de Dieu. Un Royaume où nous sommes tous frères et sœurs. Je veux dire vraiment frères et sœurs. »

Donna Ricard a organisé une veillée de prière dans sa communauté, à Baton Rouge. Elle dit avoir le coeur brisé.

« Cela me brise le cœur et je sens que Dieu en est affligé. Dans la Bible, il est dit qu’une partie du corps fait mal, tout le corps fait mal. Nous devrions tous souffrir en ce moment parce que les gens meurent et il semble que rien ne soit fait à ce sujet. »

Pour le pasteur Greg Laurie, ce qui est arrivé à George Floyd est « déraisonnable ».

« C’est arriéré. Ce qui est arrivé à George Floyd est déraisonnable. Il devrait toujours être en vie aujourd’hui. Ça me brise le coeur de penser que ses derniers mots ont été ‘je ne peux pas respirer’ et ‘maman’ ! Dieu, aide et réconforte sa famille. Je suis tellement désolé. »

Greg Laurie

@greglaurie

This is overdue. What happened to George Floyd was unconscionable. He should still be alive today. It’s heart-breaking to think his last words were, “I can’t breathe” and “Mama!”. God help and comfort his family. I am so sorry. https://twitter.com/DailyMail/status/1266421361725050880 

Daily Mail US

@DailyMail

Minneapolis police officer Derek Chauvin is taken into custody after ‘murdering’ George Floyd https://trib.al/w8CAA1F 

Voir l'image sur Twitter
148 personnes parlent à ce sujet

Il en appelait à la « vérité et la justice » aussi bien qu’à la « paix et la protection ».

« Priez pour notre nation : vérité et justice aussi bien que paix et protection. Priez pour la famille de George Floyd alors qu’ils sont dans le deuil. Priez pour qu’un nouvel esprit d’amour pour l’humanité enraciné dans l’amour de Christ pour l’humanité, et pour que ce message soit annoncé. »

Greg Laurie

@greglaurie

Pray for our nation: Truth and justice as well as peace and protection. Pray for the family of George Floyd as they mourn his death.
Pray for a fresh spirit of love for humanity rooted in Christ’s love for humanity and for that message to be heralded.

Voir l'image sur Twitter
221 personnes parlent à ce sujet

Raphael Warnock dirige une église baptiste à Atlanta. Alors que sa ville est en proie aux émeutes, il appelle à la non-violence.

« Ne cédez pas à la cupidité, ne cédez pas à la haine, ne cédez pas au fanatisme et ne cédez pas à l’amertume et ne cédez pas à la violence. »

Lors d’une rencontre avec Steven Furtick, John Gray, pasteur de la mega-church multiculturelle Relentless Church, compare la mort de George Floyd à l’assassinat d’Emmet Till, adolescent afro-américain violemment assassiné dans le Mississippi en 1955.

« George Floyd mourant à la télévision avec un genou sur le cou était notre moment Emmett Till, où nous voyons la brutalité et le manque d’humanité que nous ne pouvons littéralement plus ignorer. Je suis furieux. J’ai aussi peur parce que ça pourrait être moi. »

Steven Furtick lui répond alors que leur conversation « est un début mais pas une solution ».

« Je veux que cette conversation soit le point de basculement pour que l’église ait les conversations nécessaires autour de la vraie réconciliation les uns avec les autres selon Jean 17, parce que si nous n’avons pas la présence de Dieu dans la conversation et dans nos cœurs, alors l’empathie, la compassion et l’activisme n’auront aucune importance. »

Le président de la National African American Fellowship of the Southern Baptist Convention a déclaré :

« Je suis troublé, au cœur brisé et profondément affligé quand je vois et lis que la vie sacrée d’un autre homme noir a été injustement étouffée. La vie de George Floyd a été interrompue par les personnes accusées de protéger et de servir. Ils sont devenus juge, jury et bourreau. »

Nick Hall, animateur de la série « Bible Quarantine » de Fox Nation publié un vibrant plaidoyer sur Instagram, citant les propos de Martin Luther King, « l’émeute est le langage de ceux qu’on n’entend pas ».

« Merci de prier pour Minneapolis. Notre ville souffre après la mort injuste de George Floyd, et de nombreuses personnes déversent leur colère dans les rues. Et tandis que nous devons condamner les actes de réaction violents, nous devons commencer par condamner leur cause profonde. J’ai souffert pour ceux qui avaient peur et étaient bouleversés, discriminés et marginalisés. En tant qu’homme blanc, je ne comprendrai jamais ce que c’est que d’être suivi dans un magasin ou d’avoir peur que mes proches soient maltraités à cause de la couleur de leur peau. Mais cela ne signifie pas que je ne peux pas parler, prier, donner un coup de main et faire tout ce que je peux pour œuvrer pour la justice, l’unité, l’équité et la paix. […] Priez pour que Dieu révèle le racisme en vous et commencez à prier pour ceux qui ont peur et qui souffrent à cause de la couleur de leur peau. »

Christine Caine, fondatrice d’une organisation internationale de lutte contre la traite des êtres humains, explique que la mort de George Floyd a provoqué chez elle une remise en question.

« J’avais l’habitude de voir des vidéos comme celle-ci et de me dire : ‘Attendons de connaître tous les détails’. Maintenant, après avoir vu trop de vidéos comme celle-ci, je commence à me demander si ma réponse aurait dû être : ‘je devrais peut-être essayer de comprendre leur douleur’. »

Christine Caine

@ChristineCaine

I used to see videos like this and think to myself, “Let’s wait for all the details to come out.” Now after seeing too many videos like this to name I’m beginning to wonder if my response should have been, “Maybe I should try to understand their pain.” https://www.cbsnews.com/news/video-shows-minneapolis-cop-with-knee-on-neck-of-motionless-moaning-man-he-later-died/ 

Video shows Minneapolis cop with knee on neck of motionless, moaning man

The man, who police called a possible « forgery » suspect, later died in a hospital. The FBI is taking part in the investigation.

cbsnews.com

183 personnes parlent à ce sujet

Carl Lentz, de l’église Hillsong de New-York, espère que ce moment ne sera pas un « point de rupture », mais un point de « percée ».

« Nous n’accepterons pas les médias, qui détournent continuellement ce récit de ce qu’il est. Et nous ne pouvons pas accepter le silence, de la part de quiconque prétend qu’il s’en soucie. Quelqu’un m’a dit aujourd’hui, ‘l’Amérique est à un point de rupture’. J’espère que nous sommes à un point de ‘percée’. Parce que cela a été brisé racialement depuis trop longtemps. Dieu, aide-nous. »

La Conférence Épiscopale américaine rappelle, « brisée », que « le racisme n’est pas une chose du passé ou simplement une question politique ».

« Nous avons le cœur brisé, nous sommes malades et outrés de voir une autre vidéo d’un Afro-Américain tué sous nos yeux. Le racisme n’est pas une chose du passé ou simplement une question politique qui doit être débattue quand cela convient. C’est un danger réel et actuel qu’il faut affronter de front. »

M.C.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici