Etats-Unis: Christianity Today sort de sa réserve et appelle à la démission de Donald Trump, après sa mise en accusation

0
123

Suite à la mise en accusation de Donald Trump pour «abus de pouvoir» et «obstruction au Congrès», Christianity Today est sorti de sa réserve habituelle sur la politique. Le magazine évangélique américain appelle à la démission du président, estimant que les faits à son encontre sont sans ambiguité: «Le président des États-Unis a tenté d’utiliser son pouvoir politique pour forcer un dirigeant étranger à harceler et discréditer l’un de ses opposants politiques ». Selon le rédacteur en chef Mark Galli, ce n’est pas seulement une violation de la Constitution, «c’est profondément immoral».

Christianity Today

@CTmagazine

From Christianity Today’s editor in chief https://www.christianitytoday.com/ct/2019/december-web-only/trump-should-be-removed-from-office.html 

Trump Should Be Removed from Office

It’s time to say what we said 20 years ago when a president’s character was revealed for what it was.

christianitytoday.com

61,2 k personnes parlent à ce sujet

Et de préciser encore que contrairement à l’enquête Mueller, les audiences de mise en accusation ont clairement montré que le président a abusé de son autorité à des fins personnelles et trahi son serment constitutionnel: «Les mises en accusation ont mis en lumière les carences morales du président à la vue de tous. Cela nuit à l’institution de la présidence, à la réputation de notre pays et à l’esprit et à l’avenir de notre peuple », écrit Mark Galli.

Faisant allusion au fil Twitter de Donald Trump, le rédacteur en chef de Christianity Today relève que cette chaîne de déformations, de mensonges et de calomnies est l’exemple presque parfait d’un être humain moralement perdu et confus.

Fondé par le célèbre évangéliste Billy Graham, décédé en 2018, Christianity Today ne prend généralement pas parti en politique. La dernière fois où il l’a fait remonte à 1998, lors de la destitution de Bill Clinton. «Malheureusement, les mots que nous avons employé pour Monsieur Clinton il y a vingt ans s’appliquent presque parfaitement à notre président actuel», remarque Mark Galli.

En outre, il invite les évangéliques qui continuent de soutenir Donald Trump à se rappeler «qui ils sont et qui ils servent» : «Considérez comment votre justification de Trump influence sur le témoignage que vous rendez de votre Sauveur et Seigneur. (…) Si nous n’inversons pas maintenant le cours des choses, quelqu’un prendra-t-il encore au sérieux tout ce que nous dirons sur la justice et la droiture dans les décennies à venir ?», questionne le rédacteur en chef.

La rédaction d’Evangeliques.info 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici