Cameroun Le meurtre des missionnaires n’arrête pas la montée fulgurante de la parole de Dieu au Cameroun

0
47
Les professeurs d’alphabétisation, amis Jonas et Joseph étaient partenaires de la Société biblique pour enseigner et évangéliser la communauté où ils vivaient au Cameroun. En 2020, les deux ont été assassinés dans les attaques de Boko Haram après une «  accalmie  » de deux ans. Cependant, l’on constate une forte montée de l’évangélisation dans le pays.
«L’année dernière, nous avons perdu Jonas et Joseph, deux professeurs d’alphabétisation biblique dévoués au Cameroun qui ont été tués dans la violence terroriste», explique la UK Bible Society.

Jonas, 42 ans, ancien de l’Union des églises évangéliques du Cameroun, a été tué dans la nuit du 8 août alors qu’il montait la garde devant l’église avec trois autres personnes.

Le 18 septembre, 40 jours seulement après la mort de Jonas, Boko Haram a tué un autre facilitateur d’alphabétisation, Joseph. Il avait 43 ans et huit enfants.

Héritage

La UK Bible Society affirme que le travail des deux missionnaires a changé des vies. Dans les lieux à prédominance islamique, tels que les communautés du nord que Jonas et Joseph servaient, les chrétiens sont peu nombreux, mais connus comme des gens de justice et d’intégrité, selon l’institution.

«Leur témoignage attire les gens vers Jésus», dit la Société biblique. « Les gens qui vivent sous la menace de Boko Haram veulent entendre la parole de Dieu. »

L’institution chrétienne dit qu’à cette fin, les ouvriers bibliques de la région du Sahel en Afrique du Nord sont déterminés à apporter la bonne nouvelle aux gens dans les pires circonstances: «Ils nous disent que c’est le moment de partager la Bible avec courage et courage. . l’urgence, et ils demandent de l’aide pour cela ».

«Nous devons aider le travail courageux des distributeurs et traducteurs de la Bible qui apporteront la parole de Dieu à plus de gens cette année», dit l’institution qui appelle les gens à contribuer financièrement afin que les Bibles atteignent les mains des missionnaires locaux.

Les défis du Sahel

La région du Sahel est une bande de 500 à 700 km de large, en moyenne, et de 5 400 km de long, entre le désert du Sahara, au nord, et la savane du Soudan, au sud; et entre l’océan Atlantique à l’ouest et la mer Rouge.

Des groupes extrémistes opèrent dans la région du Sahel, où ils produisent des attaques terroristes, envahissent et saisissent des propriétés agricoles, kidnappent des enfants et recrutent des garçons pour les transformer en soldats.

Malgré les difficultés, la Société biblique dit que les collègues de Jonas et Joseph poursuivent le travail de traduction pour rendre la Bible disponible au Mali et distribuer des Bibles dans les régions les plus reculées du Niger.

«Au Tchad, nos équipes donnent des cours d’alphabétisation bibliques et travaillent dans des camps de réfugiés, où elles peuvent enseigner à des enfants traumatisés par la violence et les conflits», dit-il.

Dans la plupart des pays de la région, les chrétiens sont en minorité.

Au Sahel, des groupes extrémistes comme Boko Haram sont actifs. Il y a une grande instabilité politique dans la région et les nations ont du mal à se remettre d’un conflit.

Le Mali et le Niger sont parmi les pays les plus pauvres du monde. La terre est fragile, affectée par le changement climatique et sujette à des catastrophes environnementales pouvant entraîner des pénuries alimentaires.

L’infrastructure du pays est médiocre, ce qui affecte la distribution des Bibles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here