Burkina Faso Le Burkina Faso compte environ un million de déplacés en raison de la foi chrétienne

0
28
Le Conseil norvégien pour les réfugiés a publié un rapport la semaine dernière, dans lequel il avertit que plus d’un million de personnes ont déjà été déplacées à l’intérieur du Burkina Faso et que la plupart des cas impliquent des problèmes d’intolérance religieuse envers les chrétiens. Rien que cette année 2020, 453000 personnes ont perdu ou ont été contraintes de quitter leur domicile.

Cette augmentation du nombre de personnes déplacées s’explique principalement par la violence de plusieurs groupes islamiques radicaux qui attaquent, entre autres, des villages, des familles chrétiennes et des églises , dans le nord et l’est du pays.

Les attaques des djihadistes et la persécution des chrétiens ont été aggravées par le manque d’eau, dû à la rareté des pluies, et les restrictions du Covid19.

En plus d’être sans abri, une grande partie des Burkinabés touchés souffrent de la faim, et beaucoup d’entre eux sont chrétiens, comme le rapporte la Mission Open Doors.

Plus tôt cette année, l’organisation chrétienne s’est rendue au Burkina Faso (avant la mise en place des blocus de Covid19) pour encourager les chrétiens locaux et pour en savoir plus sur les effets de la violence des groupes terroristes contre l’Église.

L’équipe Open Doors s’est entretenue avec des membres d’église, des dirigeants et des pasteurs de 14 régions différentes du nord, de l’est et du sud-ouest du pays. Ces réunions ont permis aux partenaires de l’organisation d’entendre des histoires sur la façon dont les attaques des groupes radicaux et les déplacements forcés ont fini par causer de la douleur et des traumatismes à ces chrétiens.

«De Djibo à Dori (formant le triangle au nord-est du pays), vous ne trouverez pas d’églises ouvertes. Les chrétiens ont fui vers différents camps de réfugiés ou villes sûres comme Kaya, Kongoussi, Sapouy, Djibo, Ye, Ouagadougou, etc. On ne trouve pratiquement aucun chrétien dans les camps de réfugiés. Ils iront toujours à l’église lorsqu’ils arriveront pour demander de l’aide, ce qui les rend difficiles à bénéficier des dons ou de l’aide distribuée aux personnes déplacées par la mairie et les services sociaux », a expliqué un pasteur local.

Portes Ouvertes organise une aide d’urgence pour aider tous les pays d’Afrique de l’Ouest dans lesquels elle a des projets. Parmi elles, 872 familles du nord du Burkina Faso, qui bénéficieront de dons de nourriture, de vêtements, de médicaments et de produits de première nécessité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici