Angleterre: Un révérend opposé aux politiques LGBT de son école voit son audience au tribunal ajournée

0
124
Le révérend Bernard Randall, ex-enseignant au Trent College dans le Nottinghamshire, a porté plainte contre l’école qui l’avait signalé à l’unité anti-terroriste. Il avait expliqué en 2019 aux élèves qu’ils avaient le droit de s’opposer aux mesures LGBT de l’établissement.

 

Une audience de 12 jours aurait dû se dérouler au tribunal du travail à partir du 14 juin, mais l’école et ses représentants juridiques n’étaient pas prêts. La procédure est reportée à septembre 2022, rapporte Christian Today. «Je suis extrêmement déçu que le Trent College et ses avocats n’aient pas activement participé au processus juridique, ce qui a entraîné un très long retard dans l’instruction de l’affaire. Depuis 7 mois, les avocats du Christian Legal Center [qui le représentent] sont prêts pour cette audience, mais l’école et ses avocats ont tout simplement refusé de se conformer aux injonctions du tribunal», a déclaré le prêtre à Christian Today.

«Aucun risque de radicalisation»

En 2019, le révérend Randall avait signifié aux élèves, au cours d’un sermon, qu’ils avaient le droit de s’opposer aux nouvelles politiques LGBT inclusives de l’école. Celle-ci l’avait alors signalé au Prevent programme, l’unité antiterroriste d’Angleterre. La police ayant constaté que le révérend ne présentait « aucun risque de radicalisation », il avait porté plainte pour discrimination, harcèlement, victimisation et licenciement abusif, rapporte le Daily Mail.

Une découverte brutale

Le Trent College avait dénoncé le révérend Randall sans l’en informer, avant de le licencier. Il avait appris son signalement en recevant des documents avant une audience disciplinaire. Il a déclaré en mai que sa vie était «en lambeaux», selon le Daily Mail. «Je suis sûr que tout le monde aimerait passer à autre chose, mais le processus de guérison ne peut pas commencer avant la date de l’audience. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here