Allemagne : Un Prêtre allemand d’origine congolaise quitte sa Paroisse en pleine messe à cause du racisme

0
214

Olivier Ndjimbi-Tshiende, prêtre germano-congolais, victime de racisme à outrance, a annoncé sa démission de son poste de vicaire de la paroisse de Zornedig en Bavière, en Allemagne. Il l’a dit en pleine homélie pendant la messe du dimanche et affirme n’être pas en mesure de supporter les attaques racistes dont il fait l’objet. Cette démission prendra effet au 1er avril, selon l’Evêché de Munich qui regrette beaucoup cette décision.

Une haine permanente

Le Prêtre Olivier Ndjimbi (66 ans), détient la double nationalité congolaise et depuis 2011 également allemande. Il a ainsi décidé de jeter l’éponge en indiquant ne plus pouvoir supporter le climat de haine à son encontre dans sa paroisse en Bavière. Il n’est pas banale de  signifier que cette région est la principale porte d’entrée des migrants affluant en Allemagne depuis l’Autriche voisine.

Olivier Ndjimbi affirme avoir reçu de nombreuses menaces de mort anonymes et fait l’objet d’insultes racistes, souvent publiques, émanant notamment des élus locaux du parti conservateur CSU, branche bavaroise du Mouvement de la Chancelière Angela Merkel (CDU), qui contrôle depuis des décennies cet Etat régional très catholique.

Le père Ndjimbi a été affecté dans cette paroisse en 2012. Il s’était récemment désolidarisé de prises de position anti-migrant de deux responsables locaux de la CSU. Le parti critique depuis des mois de manière véhémente la politique d’ouverture d’Angela Merkel à l’égard des réfugiés et réclame, en vain jusqu’ici, une limitation de leur nombre.

 Edo Bamu / le potentiel

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here